L'ELEMENTAIRE CYCLE 2 et 3

Ecole Primaire - Ecole Elementaire internationale française à Ho Chi Minh Ville, Vietnam
S'inscrireVisiter l'école

Les classes élémentaires existent depuis septembre 2010 à l’école Boule & Billes. Nous accueillons des enfants âgés de 6 à 11 ans sur le campus de Binh Thanh à Ho Chi Minh Ville.

Les enfants sont répartis en 5 niveaux : 

  1. Cours Préparatoires (CP)
  2. Cours Élémentaires 1ère année (CE1)
  3. Cours Élémentaires 2e année (CE2)
  4. Cours Moyen 1ère année (CM1)
  5. Cours Moyen 2e année. (CM2)

Tous les niveaux sont homologués par le ministère de l’Education Nationale ainsi que le ministère des affaires étrangères français. Nous sommes une école partenaire du réseau AEFE.

Les classes sont créées selon le niveau des enfants et elles peuvent être à simple comme à double niveaux. 

Par exemple, des enfants de niveaux CP  peuvent être en classe a simple niveau ou en classe à double niveaux CP/CE1 ou CP/CE2.

Les enfants ont classe toute la journée jusqu’à 15h00 (cf  Emploi du temps).

La semaine scolaire compte 26 heures d’enseignement, réparties sur neuf demi-journées : lundi, mardi, mercredi (uniquement le matin), jeudi et vendredi

L’année scolaire compte 36 semaines, réparties en cinq périodes de travail.

Les effectifs de classe sont en moyenne de 16 à 22 enfants maximum.

Tous les enseignants de nationalité française disposent d’un diplôme dans l’enseignement.

Les séances de sport sont dispensées par notre professeur de sport sur une base de 2 heures hebdomadaires.

L’apprentissage de l’anglais et du vietnamien se fait par groupe de niveaux en petit effectif pour plus d’efficacité et d’interactions entre les élèves.

L’école élémentaire assure l’acquisition des connaissances et des compétences fondamentales.
Le socle commun s’articule autour de cinq domaines :

  • Les langages pour penser et communiquer 
  • Les méthodes et outils pour apprendre 
  • La formation de la personne et du citoyen
  • Les systèmes naturels et les systèmes techniques
  • Les représentations du monde et l’activité humaine

L’école élémentaire : Cycle 2 des apprentissages fondamentaux et du cycle 3 de consolidation. Des programmes conçus par cycle.

Les programmes doivent permettre, pour chaque élève, l’acquisition progressive des connaissances et des compétences au sein des trois cycles de la scolarité obligatoire :

  • le cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux (CP, CE1, et CE2)
  • le cycle 3, cycle de consolidation (CM1, CM2 et classe de 6e)
  • le cycle 4, cycle des approfondissements (classes de cinquième, quatrième et troisième)

Le livret scolaire unique du CP à la troisième

Le livret scolaire unique est un outil simple et précis pour rendre compte aux parents des acquis et des progrès de leurs enfants et restituer ainsi une évaluation plus complète et exigeante. Suivant les recommandations de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves, ce livret permet aux parents et aux élèves d’en prendre connaissance lorsqu’ils le souhaitent.

Cycle 2 – cycle des apprentissages fondamentaux (CP, CE1 et CE2)

Français

L’enseignement du français consolide les compétences des élèves pour communiquer et vivre en société, structure chacun dans sa relation au monde et participe à la construction de soi ; il facilite l’entrée dans tous les enseignements et leurs langages. L’intégration du CE2 au cycle 2 doit permettre d’assurer des compétences de base solides en lecture et en écriture pour tous les élèves.

Compétences travaillées :

  • Comprendre et s’exprimer à l’oral 
  • Lire
  • Écrire
  • Comprendre le fonctionnement de la langue

Arts plastiques

L’enseignement des arts plastiques développe particulièrement le potentiel d’invention des élèves, au sein de situations ouvertes favorisant l’autonomie, l’initiative et le recul critique. Il se construit à partir des éléments du langage artistique : forme, espace, lumière, couleur, matière, geste, support, outil, temps. Il explore des domaines variés, tant dans la pratique que dans les références : dessin, peinture, collage, modelage, sculpture, assemblage, photographie, vidéo, création numérique… La rencontre avec les œuvres d’art y trouve un espace privilégié, qui permet aux élèves de s’engager dans une approche sensible et curieuse, enrichissant leur potentiel d’expression singulière et de jugement. Ces derniers apprennent ainsi à accepter ce qui est autre et autrement en art et par les arts.

En cycle 2, cet enseignement consolide la sensibilisation artistique engagée en maternelle et apporte aux élèves des connaissances et des moyens qui leur permettront, dès le cycle 3, d’explorer une expression personnelle, de reconnaître la singularité d’autrui et d’accéder à une culture artistique partagée.

Compétences travaillées :

  • Expérimenter, produire, créer
  • Mettre en œuvre un projet artistique
  • S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs ; établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir à l’altérité
  • Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art

    Éducation musicale

    L’éducation musicale développe deux grands champs de compétences structurant l’ensemble du parcours de formation de l’élève jusqu’à la fin du cycle 4 : la perception et la production. Prenant en compte la sensibilité et le plaisir de faire de la musique comme d’en écouter, l’éducation musicale apporte les savoirs culturels et techniques nécessaires au développement des capacités d’écoute et d’expression.

    La voix tient un rôle central dans les pratiques musicales de la classe. Vecteur le plus immédiat pour faire de la musique, elle est particulièrement appropriée aux travaux de production et d’interprétation dans un cadre collectif en milieu scolaire. De même, la mobilisation du corps dans le geste musical contribue à l’équilibre physique et psychologique.

    Au terme du cycle 2, les élèves disposent d’un ensemble d’expériences, de savoir-faire et de repères culturels qui seront à la base de la formation musicale et artistique poursuivie en cycle 3.

    Compétences travaillées :

    • Chanter 
    • Écouter, comparer
    • Explorer et imaginer
    • Échanger, partager

    Éducation physique et sportive

    L’éducation physique et sportive développe l’accès à un riche champ de pratiques, à forte implication culturelle et sociale, importantes dans le développement de la vie personnelle et collective de l’individu. Tout au long de la scolarité, l’éducation physique et sportive a pour finalité de former un citoyen lucide, autonome, physiquement et socialement éduqué, dans le souci du vivre ensemble. Elle amène les enfants et les adolescents à rechercher le bien-être et à se soucier de leur santé. Elle assure l’inclusion, dans la classe, des élèves à besoins éducatifs particuliers ou en situation de handicap. L’éducation physique et sportive initie au plaisir de la pratique sportive.

    Compétences travaillées :

    L’éducation physique et sportive répond aux enjeux de formation du socle commun en permettant à tous les élèves, filles et garçons ensemble et à égalité, a fortiori les plus éloignés de la pratique physique et sportive, de construire cinq compétences travaillées en continuité durant les différents cycles :

    • Développer sa motricité et apprendre à s’exprimer en utilisant son corps 
    • S’approprier par la pratique physique et sportive, des méthodes et outils
    • Partager des règles, assumer des rôles et responsabilités
    • Apprendre à entretenir sa santé par une activité physique régulière
    • S’approprier une culture physique sportive et artistique

    Enseignement moral et civique

    L’enseignement moral et civique vise à l’acquisition d’une culture morale et civique et d’un esprit critique qui ont pour finalité le développement des dispositions permettant aux élèves de devenir progressivement conscients de leurs responsabilités dans leur vie personnelle et sociale. Cet enseignement articule des valeurs, des savoirs et des pratiques.

    L’enseignement moral et civique vise aussi une appropriation libre et éclairée par les élèves des valeurs qui fondent la République et la démocratie : le socle des valeurs communes comprend la dignité, la liberté, l’égalité – notamment entre les filles et les garçons -, la solidarité, la laïcité, l’esprit de justice, le respect et l’absence de toute forme de discrimination, c’est-à-dire les valeurs constitutionnelles de la République française, inscrites dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et dans le préambule de la Constitution de 1946.

    Questionner le monde

    Dès l’école maternelle, les élèves explorent et observent le monde qui les entoure ; au cycle 2, ils vont apprendre à le questionner de manière plus précise, par une première démarche scientifique et réfléchie. Les objectifs généraux de « Questionner le monde » sont donc : d’une part de permettre aux élèves d’acquérir des connaissances nécessaires pour décrire et comprendre le monde qui les entoure et développer leur capacité à raisonner ; d’autre part de contribuer à leur formation de citoyens. Les apprentissages, repris et approfondis lors des cycles successifs, se poursuivront ensuite tout au long de la scolarité en faisant appel à des idées de plus en plus élaborées, abstraites et complexes.

    Compétences travaillées :

    • Pratiquer des démarches scientifiques 
    • Imaginer, réaliser
    • S’approprier des outils et des méthodes
    • Pratiquer des langages
    • Mobiliser des outils numériques
    • Adopter un comportement éthique et responsable
    • Se situer dans l’espace et dans le temps

    Mathématiques

    Au cycle 2, la résolution de problèmes est au centre de l’activité mathématique des élèves, développant leurs capacités à chercher, raisonner et communiquer. Les problèmes permettent d’aborder de nouvelles notions, de consolider des acquisitions, de provoquer des questionnements.

    Compétences travaillées :

    • chercher 
    • modéliser
    • représenter
    • raisonner
    • calculer

    Cycle 3 – cycle de consolidation (CM1, CM2 et classe de sixième)

    Le cycle 3 relie désormais les deux dernières années de l’école primaire et la première année du collège, dans un souci renforcé de continuité pédagogique et de cohérence des apprentissages au service de l’acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. 

    Français

    Le cycle 2 a permis l’acquisition de la lecture et de l’écriture. Le cycle 3 doit consolider ces acquisitions afin de les mettre au service des autres apprentissages dans une utilisation large et diversifiée de la lecture et de l’écriture. Le langage oral, qui conditionne également l’ensemble des apprentissages et constitue aussi un moyen d’entrer dans la culture de l’écrit, continue à faire l’objet d’une attention constante et d’un travail spécifique. De manière générale, la maîtrise de la langue reste un objectif central du cycle 3 et l’intégration de la classe de 6e au cycle doit permettre d’assurer à tous les élèves une autonomie suffisante en lecture et écriture pour aborder le cycle 4 avec les acquis nécessaires à la poursuite de la scolarité.

    Compétences travaillées :

    • Comprendre et s’exprimer à l’oral 
    • Lire
    • Écrire
    • Comprendre le fonctionnement de la langue

    Arts plastiques

    Durant le cycle 3, l’enseignement des arts plastiques s’appuie sur l’expérience, les connaissances et les compétences travaillées au cycle 2 pour engager progressivement les élèves dans une pratique sensible plus autonome, qu’ils apprennent à analyser davantage. Le développement du potentiel d’invention et de création est poursuivi. Les apprentissages sont nourris par l’introduction de connaissances plus précises et par une attention plus soutenue à l’explicitation de la production plastique des élèves, des processus artistiques observés, de la réception des œuvres rencontrées.

    Compétences travaillées :

    • Expérimenter, produire, créer 
    • Mettre en œuvre un projet artistique
    • S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs ; établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir à l’altérité
    • Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art

    Éducation musicale

    Dans la continuité du cycle 2 et pour préparer le cycle 4, l’éducation musicale en cycle 3 poursuit la découverte et le développement des deux grands champs de compétences qui structurent l’ensemble du parcours de formation : la perception et la production.

    Compétences travaillées :

    • Chanter et interpréter 
    • Écouter, comparer et commenter
    • Explorer, imaginer et créer
    • Échanger, partager et argumenter

    Comme au cycle 2, chaque élève qui le souhaite doit pouvoir s’engager chaque année dans la réalisation d’un projet choral ambitieux et associant autant que possible d’autres formes d’expression artistique. Cette possibilité lui permet, outre de trouver plaisir à chanter dans un cadre collectif, de découvrir les exigences d’un spectacle organisé en fin d’année scolaire. Associant des élèves issus des différents niveaux du cycle, la chorale gagne à réunir écoliers et collégiens, ces derniers même au-delà du cycle 3.

    Histoire des arts

    L’enseignement pluridisciplinaire et transversal de l’histoire des arts structure la culture artistique de l’élève par l’acquisition de repères issus des œuvres et courants artistiques divers et majeurs du passé et du présent et par l’apport de méthodes pour les situer dans l’espace et dans le temps, les interpréter et les mettre en relation. Il contribue au développement d’un regard sensible, instruit et réfléchi sur les œuvres. Tout au long du cycle 3, l’histoire des arts contribue à créer du lien entre les autres enseignements et met en valeur leur dimension culturelle. À partir de la classe de sixième, il associe des professeurs de plusieurs disciplines.

    Compétences travaillées :

    • Identifier : donner un avis argumenté sur ce que représente ou exprime une œuvre d’art
    • Analyser : dégager d’une œuvre d’art, par l’observation ou l’écoute, ses principales caractéristiques techniques et formelles
    • Situer : relier des caractéristiques d’une œuvre d’art à des usages ainsi qu’au contexte historique et culturel de sa création
    • Se repérer dans un musée, un lieu d’art, un site patrimonial

    Éducation physique et sportive

    L’éducation physique et sportive développe l’accès à un riche champ de pratiques, à forte implication culturelle et sociale, importantes dans le développement de la vie personnelle et collective de l’individu. Tout au long de la scolarité, l’éducation physique et sportive a pour finalité de former un citoyen lucide, autonome, physiquement et socialement éduqué, dans le souci du vivre ensemble. Elle amène les enfants et les adolescents à rechercher le bien-être et à se soucier de leur santé. Elle assure l’inclusion, dans la classe, des élèves à besoins éducatifs particuliers ou en situation de handicap. L’éducation physique et sportive initie au plaisir de la pratique sportive.

    Compétences travaillées :

    L’éducation physique et sportive répond aux enjeux de formation du socle commun en permettant à tous les élèves, filles et garçons ensemble et à égalité, a fortiori les plus éloignés de la pratique physique et sportive, de construire cinq compétences travaillées en continuité durant les différents cycles :

    • Développer sa motricité et apprendre à s’exprimer en utilisant son corps 
    • S’approprier par la pratique physique et sportive, des méthodes et outils
    • Partager des règles, assumer des rôles et responsabilités
    • Apprendre à entretenir sa santé par une activité physique régulière
    • S’approprier une culture physique sportive et artistique

    Enseignement moral et civique

    L’enseignement moral et civique vise à l’acquisition d’une culture morale et civique et d’un esprit critique qui ont pour finalité le développement des dispositions permettant aux élèves de devenir progressivement conscients de leurs responsabilités dans leur vie personnelle et sociale. Cet enseignement articule des valeurs, des savoirs et des pratiques.

    L’enseignement moral et civique vise aussi une appropriation libre et éclairée par les élèves des valeurs qui fondent la République et la démocratie : le socle des valeurs communes comprend la dignité, la liberté, l’égalité – notamment entre les filles et les garçons -, la solidarité, la laïcité, l’esprit de justice, le respect et l’absence de toute forme de discrimination, c’est-à-dire les valeurs constitutionnelles de la République française, inscrites dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et dans le préambule de la Constitution de 1946.

    Histoire et géographie

    Les élèves poursuivent au cycle 3 la construction progressive et de plus en plus explicite de leur rapport au temps et à l’espace, à partir des contributions de deux enseignements disciplinaires liés, l’histoire et la géographie, dont les finalités civiques et culturelles à la fin du cycle. Ces deux enseignements traitent de thématiques et de notions communes et partagent des outils et des méthodes. Leurs spécificités tiennent à leurs objets d’étude, le temps et l’espace, et aux modalités qu’ils mettent en œuvre pour les appréhender.

    Compétences travaillées :

    • Se repérer dans le temps : construire des repères historiques
    • Se repérer dans l’espace : construire des repères géographiques
    • Raisonner, justifier une démarche et les choix effectués
    • Poser des questions, se poser des questions.
    • S’informer dans le monde du numérique
    • Comprendre un document
    • Pratiquer différents langages en histoire et en géographie
    • Coopérer et mutualiser

    Sciences et technologie

    Au cours du cycle 2, l’élève a exploré, observé, expérimenté, questionné le monde qui l’entoure. Au cycle 3, les notions déjà abordées sont revisitées pour progresser vers plus de généralisation et d’abstraction, en prenant toujours soin de partir du concret et des représentations de l’élève.

    La construction de savoirs et de compétences, par la mise en œuvre de démarches scientifiques et technologiques variées et la découverte de l’histoire des sciences et des technologies, introduit la distinction entre ce qui relève de la science et de la technologie et ce qui relève d’une opinion ou d’une croyance. La diversité des démarches et des approches (observation, manipulation, expérimentation, simulation, documentation…) développe simultanément la curiosité, la créativité, la rigueur, l’esprit critique, l’habileté manuelle et expérimentale, la mémorisation, la collaboration pour mieux vivre ensemble et le gout d’apprendre.

    Compétences travaillées :

    • Pratiquer des démarches scientifiques et technologiques 
    • Concevoir, créer, réaliser
    • S’approprier des outils et des méthodes
    • Pratiquer des langages
    • Mobiliser des outils numériques
    • Adopter un comportement éthique et responsable
    • Se situer dans l’espace et dans le temps

    Mathématiques

    Dans la continuité des cycles précédents, le cycle 3 assure la poursuite du développement des six compétences majeures des mathématiques : chercher, modéliser, représenter, calculer, raisonner et communiquer. La résolution de problèmes constitue le critère principal de la maitrise des connaissances dans tous les domaines des mathématiques, mais elle est également le moyen d’en assurer une appropriation qui en garantit le sens. Si la modélisation algébrique relève avant tout du cycle 4 et du lycée, la résolution de problèmes permet déjà de montrer comment des notions mathématiques peuvent être des outils pertinents pour résoudre certaines situations.

    Compétences travaillées :

    • chercher 
    • modéliser
    • représenter
    • raisonner
    • calculer
    • communiquer

    En savoir plus 

    Sites à consulter

    Eduscol

    Regards sur l’éducation 2021 – OCDE
    www.oecd.org/fr/education/regards-sur-education/

    Textes de référence

    Langue enseignée CP – CE1 CE2 CM1 – CM2
    ANGLAIS 2h 2h 2h
    EMILE* ANGLAIS 1h30 2h 3h
    Arts et Découvertes du Monde Arts, Sciences et Géographie
    VIETNAMIEN 2h 2h 2h
    EMILE* VIETNAMIEN (Histoire & Culture du Vietnam) N/A N/A 1h
    Total d’heures d’enseignement de langue 5h30 6h 7h

    Objectifs d’enseignement :

    • Répondre à la demande des familles et aux exigences de notre milieu multilingue,
    • Suivre les recommandations de l’AEFE (Agence d’Enseignement du Français à l’Etranger), 
    • Proposer un cursus correspondant aux besoins de nos élèves et ainsi assurer un parcours de réussite personnalisé, 
    • Proposer un parcours cohérent assurant la continuité avec le lycée Français, 
    • Développer les compétences pour apprendre des langues, les connaissances et les compétences interculturelles. 

    À l’école Boule et Billes, les enfants apprennent 3 langues : 

    1. Le français dont la maîtrise est la priorité, et est assuré par l’enseignement du programme français en français dans les classes, mais aussi par du soutien en langue française (FLE) ou du français langue de scolarisation (FLSco) si nécessaire,
    2. Le vietnamien,
    3. L’anglais.

    L’école se dote d’un dispositif complet offrant la possibilité d’aménager un parcours de langues respectant le rythme d’apprentissage de l’enfant et les directives de l’AEFE. 

    Les effectifs vont de 14 à 16 élèves par classe, permettant un enseignement et un échange quotidiens personnalisés.

    La politique d’enseignement des langues vivantes étrangères, bâtie sur le Cadre Européen Commun de Référence, a pour objectif d’inscrire l’offre pédagogique de l’école dans un contexte de mobilité et d’ouverture à l’international. 

    Les élèves, en fonction de leur niveau de maîtrise de la langue étrangère enseignée, sont réunis en petits groupes de niveau pour une progression et un enseignement adaptés. Ainsi 3 langues seront enseignées au sein de l’établissement : français, vietnamien et anglais. 

    Du CP au CE2 :

    Vietnamien : 2 heure par semaine avec davantage d’écrit
    Anglais : 2 heures d’étude de la langue anglaise et 2 séances en EMILE de 45 minutes (2 fois 1 heure au CE2) en arts et questionner le monde.
    Soutien en français : Le FLE intensif peut atteindre 10h par semaine en début d’année pour les élèves non francophones débutants avec en plus une aide en FL Scolarisation en classe.

    Au CM :

    Vietnamien : 2 heure par semaine avec davantage d’écrit + EMILE Vietnamien en CM2
    Anglais : 2 heures d’étude de la langue anglaise et 3 séances d’1h d’EMILE en arts et en sciences pour un total de 3h.
    Soutien en français : Du soutien en FL Scolarisation de 2 heures par semaine est proposé aux élèves qui en ont encore besoin durant le cycle 3.

    *Qu’est-ce que EMILE ?

    L’EMILE désigne une situation d’apprentissage bilingue dans laquelle une langue autre que la langue maternelle sert de vecteur à l’enseignement/apprentissage d’une discipline. La langue n’est donc plus simplement un objet d’apprentissage, mais devient un outil permettant l’accès à des savoirs et savoir-faire disciplinaires.

    Qu’est-ce que le FLE ?

    Français Langue Étrangère, abrégé par le sigle FLE. C’est la langue française lorsqu’elle est enseignée à des apprenants non francophones en France ou à l’étranger. C’est une discipline pour laquelle il existe des méthodes spécifiques.

    Français Langue de Scolarisation : FLSco ?

    L’Education Nationale définit le français langue seconde comme la langue qui, en France, permet à l’élève d’accéder à une qualification. Le sigle FLS peut dans ce cas se traduire par « français langue de scolarisation ».

    Il s’agit d’une langue complexe articulant simultanément l’oral et l’écrit, apprise en milieu scolaire donc toujours dans un second temps. Elle participe au développement cognitif de l’apprenant, s’élabore autour d’un objet de savoir qui se construit progressivement dans la classe. Elle exige la construction d’une compétence méta discursive et méta cognitive mettant en jeu un matériel langagier complexe.

    Le FLSco est proposé aux élèves dont la langue maternelle n’est pas le français, mais auxquels le français doit permettre, non seulement de communiquer avec autrui, mais aussi de suivre des cours. La différence entre ces deux pratiques est qu’en France, l’élève nouvellement arrivé reste le plus souvent dans le pays et devient français, ce qui donne une finalité autre au FLS : celle d’être une langue transitoire.

    Certification en langue :

    • Français : DELF niveau
    • Vietnamien : non

    Qu’est ce que le DELF ?

    Les DELF (Diplôme d’Etudes en Langue Française) et les DALF (Diplôme Approfondi de Langue Française) sont les seuls diplômes de français langue étrangère délivrés par le Ministère français de l’Education Nationale. Ils sont valables à vie et bénéficient d’une reconnaissance internationale. Ils vous permettent de valider officiellement votre apprentissage de la langue française. Ces diplômes constituent une reconnaissance de votre parcours scolaire, universitaire et/ou professionnel en langue française. De plus, les DELF et les DALF peuvent vous permettre d’étudier, de travailler et d’immigrer dans un pays francophone.

    Niveaux A1 et A2

    Selon le CECR (Cadre européen commun de référence pour les langues), le niveau A1 (introductif ou de découverte) est le niveau le plus élémentaire d’utilisation de la langue à titre personnel. Au niveau A1, l’apprenant est capable d’intéractions simples. Il peut répondre à des questions simples sur lui-même, sur l’endroit où il vit, les gens qu’il connaît et les choses qu’il a, et en poser. L’apprenant de niveau A1 peut intervenir avec des énoncés simples dans les domaines qui le concernent ou qui lui sont familiers et y répondre également, en ne se contentant pas de répéter des expressions toutes faites et pré organisées.

    Au niveau A2 (intermédiaire ou de survie), on trouvera la plupart des descripteurs qui indiquent les rapports sociaux tels que : utilise les formes quotidiennes de politesse et d’adresse ; accueille quelqu’un, lui demande de ses nouvelles et réagit à la réponse ; mène à bien un échange très court ; répond à des questions sur ce qu’il fait professionnellement et pour ses loisirs et en pose de semblable ; invite et répond à une invitation ; discute de ce qu’il veut faire, où, et fait les arrangements nécessaires ; fait une proposition et en accepte une.

    Au niveau A2, on trouvera également les descripteurs relatifs aux sorties et aux déplacements, version simplifiée de l’ensemble des spécifications transactionnelles du niveau seuil pour adultes vivant à l’étranger telles que : mener à bien un échange simple dans un magasin, un bureau de poste ou une banque ; se renseigner sur un voyage ; utiliser les transports en commun : bus, trains et taxis ; demander des informations de base ; demander son chemin et l’indiquer ; acheter des billets ; fournir les produits et les services nécessaires au quotidien et les demander. 

    • Quel est le programme ?

    Les programmes sont les programmes officiels de l’Education Nationale Française, vous les trouverez en détails sur ce site : 

    https://www.education.gouv.fr/programmes-et-horaires-l-ecole-elementaire-9011 

    • A-t-on droit à la bourse ?

    Oui, les enfants de nationalité française peuvent demander la bourse scolaire. 

    • Faites-vous partie de l’AEFE ?

    Oui, nous sommes établissement partenaire AEFE du cycle 1 au cycle 3. De la Petite Section de maternelle au CM2.

    • Mon enfant peut-il intégrer une autre école française après « Boule & Billes » ?

    Oui, car Boule et Billes est une école dont les 3 cycles homologués par l’AEFE suivent les mêmes programmes que toutes les écoles françaises homologuées en France et à l’étranger.

    • Le professeur est- il français ? Quel diplôme a-t-il ?

    Oui, diplômé FLE (Français Langue Étrangère) ou PE (professeur des écoles), ayant une expérience dans l’enseignement d’au moins 3 ans.

    • A quelle heure peut-on déposer notre enfant ?

    L’établissement est ouvert du lundi au vendredi de 7h30 à 16h30. L’accueil se fait de 7h30 à 8h05 pour les classes maternelles et élémentaires.

    • L’enfant peut-il prendre un petit déjeuner à l’école ?  

    Non, le petit déjeuner doit être pris avant l’arrivée à l’école.

    • Quel genre de repas est servi au déjeuner ?

    Plats variés, européens et vietnamiens. Nous privilégions les fruits et légumes. un menu végétarien par semaine.

    • Est ce que le repas est inclus dans les frais scolaires ?

    Non, le déjeuner est facturé. Se référer aux tarifs.

    • Prennent-ils le goûter à l’école ?

    Oui, s’ils restent la journée pour l’activité périscolaire (cf Menu du mois).

    A la récréation du matin, un jus de fruit et un fruit ou un gâteau sont servis aux enfants.

    • A quelle heure peut-on récupérer les enfants ?

    A 15h00 pour les enfants qui ne font pas d’activités extrascolaires.

    A 16h20 pour les enfants qui font une activité extrascolaire.

    Le mercredi à 12h20 ou bien après les activités extrascolaires à 15h00 ou 16h20

    • Y a-t-il une navette ?

    Oui, matin et soir.

    Venez visiter notre école

    Avant de vous inscrire, vous pouvez décider de visiter nos campus de Binh Thanh ou Thao Dien. Venez avec vos enfants et vos questions. Nous serons ravis de vous accueillir.

    Faites votre demande de visite!